Le Haubanage

Le Haubanage. Installation de Systèmes de Sustentation Artificielle

Les questions qui peuvent lui venir à l’esprit sont :

Qu’est-ce que c’est le stabilisé de branches, pourquoi et quand s’utilise-t-il ?

Comme le propre mot indique, le technicien arboriculteur au arboriste, décidera faire l’installation de un haubanage dans des certains cas, de stabiliser ou de garantir grâce à un système de cordes ou des câbles en acier, une branche avec un risque évident de rupture, sans la nécessité de recourir à réaliser les coupures de grande section (à partir de 20 cm), que dans pratiquement tous les cas, il affaiblirait à l’arbre et il favoriserait l’entrée et l’apparition d’agents pathogènes et les parasites, en pouvant affecter d’une manière fatidique dans son avenir: l’état sanitaire et mécanique, et c’est pourquoi, en raccourcissant son espérance de vie.

L’un des objectifs principaux de pose un haubanage, consiste en ce qu’en cas d’une rupture et une chute de la branche, le système de cordes empêche son arrivée au sol.

Dans le lien suivant d’youtube, deux installations réalisées sur des cerisiers peuvent être visualisées. Dans les deux cas, la pourririons  de la branche soutenue est évidente. Il s’agit de prévenir et de réduire le risque de rupture et en même temps, de nous assurer qu’en cas d’une rupture, la branche n’atteint pas le sol.

 

Les cas dans lesquels NaturClimb peut faire un usage du stabilisé de branches grâce à un système de cordes ou des câbles en acier sont de pour exister:

Inclusion. Une branche est bien jetée l’ancre, quand au niveau de l’insertion avec le tronc ou d’autre ramification, les fibres des deux axes s’entrecroisent en formant un axe propre d’union. Ce n’est pas le cas de la branche appelée inclus.

L’inclusion est caractérisée par l’insertion de deux branches dans V. Dans la partie supérieure, une écorce apparaît, celle qui empêche que les fibres fusionnent et s’ensembles.

Les capes successives en bois qui apparaîtront n’arrivent pas à se joindre mais l’une est posée sur l’autre, de cette façon quelques croissance de plus se produiront à chaque côté de l’axe d’union caractérisé fréquemment par une fissure centrale.

C’est-à-dire on imagine une coupure produite par une intervention chirurgicale et cousue avec de grands points de douleur, où on pourrait apprécier et parfaitement distinguer une lèvre à chaque côté de la coupure unie par les points.

Dans des certains cas, les forces dérivées de la croissance de chaque branche participent à la rupture de fibres et à la figuration du tronc, avec ou sans effet du vent.

 

corteza inclusa en cerezo
Écorce incluse dans un cerisier (Prunus avium). On peut voir que la lèvre de cicatrisation ne réussit pas à se souder

Fissure. Elle est due ou formée par un effort de cisaille, d’une torsion ou d’une flexion. Il est très important elle de détecter rapidement, donc le danger il sera permanent et il peut augmenter par les effets du vent, de la glace ou d’une évapotranspiration intense c’est-à-dire dans les périodes de plus de froid et de plus de chaleur.

Les fissures se reconnaissent extérieurement par des caillettes de cicatrisation ou d’enflures superficielles corticales en fonction du type de position de la branche.

Ils sont dans de nombreux cas, difficiles de détecter, pour rester comme déformations internes et dans le cas des espèces avec l’écorce rugueuse son identification est beaucoup plus compliquée.

Nécrosais et pourritures. Les nécrosais et les pourritures consistent grâce à des blessures en ce qu’il a reçu l’arbre, du développement d’agents parasites (des champignons et des insectes lignivores, etc.) et par les incidences de type climatologique (glace, stress hydrique, etc.).

arbol a instalar sistema de sustentacion artificial

Arbre à installer un système artificiel de sustentation. Si bien que la vigueur de cette grande branche soit indiscutable (…), son état le pire mécanique ne laisse pas de lieu pour le doute.

Le champignon lignivore que la parasite est Inonotus rickii, très agressif après avoir provoqué dans le bois la désagrégation blanche, que par le poids et la longitude de cela, nous sommes capables de affirmer sa chute dans un bref espace de temps.

En cas de ne pas être disposé à faire le versement qui suppose le système, il se propose baliser et signaliser convenablement le pas piéton par le risque qui suppose une branche dans ces circonstances.

L’entrée et la colonisation de ce champignon si agressif s’est sûrement produite pour réaliser des coupures de grandes dimensions. Après avoir perdu une grande partie de sa capacité photosynthétique par la branche coupée, l’arbre laisse mourir dans de nombreux cas une partie du bois qu’il possède vit pour pouvoir rééquilibre l’arbre à un niveau de nutrition.

Cavité. Un creux formé à l’intérieur d’une branche comme conséquence du comportement d’agents des parasites (des champignons et des insectes lignivores, etc.). Procéder à la consolidation de branches d’un arbre que présentent quelques cavités, peut devenir dangereux pour le reste de structure de l’arbre.

En este caso podemos visualizar una gran cavidad, practicamente en la base del arbol y al mismo tiempo como ha compartimentado, en este caso un fresno, de manera que la pudricion del hongo no ha afectado practicamente el resto del arbol.

Dans ce cas, nous pouvons visualiser une grande cavité, pratiquement dans la base de l’arbre et en même temps comme il y a un cloisonné, dans ce cas un frêne, de manière que la désagrégation du champignon n’ait pas pratiquement affecté le reste d’arbre (tache circulaire obscure).

El roble de la foto, tiene una doble cavidad. La poda sobre prolongamientos cuando despoja a toda la rama del arbol de seguir realizando su capacidad fotosintética, suele conducir a que el propio árbol abandone a la rama a su secado.

La branche du chêne, Quercus alba, a une double cavité envers des hauteurs distinctes. Un élagage si agressif sur des prolongements, finit par éliminer de l’axe de l’arbre toutes les branches et réduit radicalement sa capacité photosynthétique. Il à l’habitude de conduire à que le propre arbre abandonne à la branche.

Le propriétaire court le haut risque de chute de cette branche de grand taille o port, donc on conseille réaliser un double ancrage de la branche avant que la couper, premier l’un dans une triangulation avec la fourche de l’axe dominant et le deuxième l’un double à 45 degrés à partir de la première cavité.

La sveltesse d’une branche ou sa relation longitude / le diamètre. Ce sont des interventions habituelles quand une branche latérale ou horizontale est excessivement svelte et le arboriste apprécie qu’il y ait un risque de rupture par flexion. Il dépend en grand partie de l’espèce arborescente et de la vigueur de l’arbre.

Dans le cadre du respect maximal pour le patrimoine végétal arborescent, NaturClimb utilise et développe les dernières techniques et les matériels pour consolider des branches ou des arbres de grand port avec un haut risque de rupture, produit par des facteurs naturels (des rayons, un surcharge pondérale dans des branches horizontales, un processus d’union ou soudé dans des fourches, des cavités, etc.) ou par les élagages incorrects qui produisent dans la plupart des cas des conséquences néfastes dans la longévité et la vigueur de l’élément arborescent, quand des coupures ont été réalisées que l’arbre n’aura pas de capacité de se cicatrise, ou dans d’autres cas qu’encore en étant capable de se cicatrise, il le fera avec cavités dans son intérieur, dont les conséquences seront difficilement planifies par le technicien arboriste, après ne pas pouvoir évaluer son état et conséquences depuis l’extérieur.

Sistema de Sustentación de ÁrbolesHaubanage. Système de Sustentation Artificiel d’Arbres

NaturClimb est spécialisé en usage des dynamiques raisonnables (10-20 %), une semi-statique (2-5 %) ou des fils en acier (statique), en dépendant tant du tonnage à supporter (de 2 tn jusqu’à 20 tn), comme de la situation spécifique d’où va s’installer la « couture » de branches.

L’usage de fils en acier, il s’appelle statique, parce qu’il ne permet pas le mouvement libre entre des branches, tandis que le dynamique lui permet une certaine liberté, mais cependant il les réduit entre 80 et 95 %.

Dans des certains cas, on peut utiliser ”les piliers ou poteau” qui garantissent et étaient de grandes branches horizontales, en imitant le développement au niveau de racines aériennes que des certaines espèces végétales développent, comme par exemple, un grand nombre de Ficus spp., Scheflera arborícola, etc.

Instalación de sistema de sustentación
Installation de système statique de sustentation

Dans l’image de la cabane, on peut pressentir l’installation d’un système statique de sustentation, de mesure pour supporter jusqu’à 12 tonnes au cas où les deux pieds sur lesquels la cabane est soutenue et suspendue tendent à être ouverts par le poids de cela, spécialement quand il aura à supporter des droits ponctuels de caractère temporel (les personnes qui passent la nuit) ou quand on succédera les cas de forts vents (dans cette localisation le mistral a l’habitude de provoquer des défauts dans des masses boisées).

Le poids estimé de la cabane est de deux tonnes et demie et depuis sa construction, le client a détecté comme dans la base et la ligne d’union entre les deux pieds du chêne, se produisait une formation de crevasses, en français il est dénommé, « fourche a écorce inclus » ou une écorce inclus. Est l’une des raisons principales à l’heure de prendre la décision de faire ce type d’installations.

Ejemplo de apuntalado por un gran desarrollo de ramas y horquillas en el plano horizontal.

Un exemple d’étayé par un grand développement de branches et de fourches dans le plan horizontal. En principe, l’arbre va développer du bois de réaction dans la partie inférieure de la branche (après avoir été espèce de folioles), qui va soutenir le poids sans problème, si son état sanitaire et mécanique sera bon. C’est-à-dire si l’état de l’arbre est vigoureux, l’arbre n’aurait pas besoin d’être étayé.

Bien que l’on ne puisse pas apprécier sur la photo, le deuxième travail a été réalisé au-dessus de la cabane, en installant à 2/3 des parties de la distance entre la faiblesse et la hauteur totale de l’arbre, des cordages semistatiques dans la triangulation qui limite les grands mouvements du verre en cas de forts vents.

 

Le Haubanage
Vota Nuestra Web Gracias!