Transplantation d’Arbres – Recommandations

DES RECOMMANDATIONS SUR LA TRANSPLANTATION DES ESPÈCES ARBORESCENTES ET PALMÁCEAS

NaturClimb est spécialisé de réaliser pratiquement, une toute espèce de transplantation. NaturClimb peu aussi faire la direction facultative ou une consultation technique.

Depuis comment jusqu’à quand, en justifiant tous et chacune des comportements, et en assurant une haute probabilité de succès des exemplaires transplantés.

Ce sont les pépiniéristes, grâce au maniement habituel des exemplaires, les plus pris l’habitude à faire ce type d’opérations, mais dans de nombreux cas, bien que l’exemplaire arborescent arrive à s’enraciner, on ne respecte pas les angles et le diamètre de coupure, en donnant lieu dans de nombreux cas à des formes mutilées.

Comme s’explique dans la section “Taille d’arbres et des types d’élagage”, toute espèce d’élagage sévère, exceptionnel ou drastique, va provoquer l’affaiblissement de l’exemplaire, à niveau mécanique et sanitaire, faciliter et favoriser l’entrée d’agents pathogènes, et condamner la « peine capitale » de l’exemplaire.

Une des raisons qui justifient les transplantations en Espagne, est la valeur que l’administration (le Département de Parcs et de Jardins de la Mairie) peut émettre de l’exemplaire ou d’exemplaires, grâce à la méthode la Norme Grenade, et qui peut se justifier à partir du Plan Directeur d’Arbres.

Il consiste par cela, en ce que NaturClimb lui conseille de se mettre à des mains de professionnels, puisque que l’abattage et démontage, ou la mort de l’exemplaire transplanté, sont éloignés normalement dans le prix (plus coûteux transplanter), mais si l’exemplaire ne survit pas, il aura à également payer la valeur de l’arbre comme la Norme Grenade a été calculée pour le service technique.

Du point de vue économique, dans une grande quantité de cas, il semble plus intéressant de transplanter, puisque le prix est considérablement inférieur à avoir à payer sa valeur.

En définitive, ce qu’il faut comprendre consiste en ce que la végétation qui occupe sa parcelle n’est pas de sa propriété et a une valeur. Si vous décidez d’utiliser le lieu que l’arbre occupe, il doit bien changer la situation (une transplantation); bien abattre, dans dont le cas (aussi comme s’il meurt dans la transplantation) devra payer la valeur calculée grâce à la Norme Grenade.

À l’heure de réaliser une transplantation, ce débit être planifié dans le temps, en touchant une grande importance l’espèce et la taille de l’exemplaire, en considérant que la saison sera dans celui que cela réalise la plus adéquate.

Il y a des espèces qui également a une plus grande capacité de cicatrisation, l’ont pour supporter la transplantation.

Les travaux que NaturClimb a l’habitude de réaliser avant la transplantation, sont l’éclaircissage progressif de la surface foliaire, la réduction de houppier pendant au moins deux ans et l’abonné pour augmenter les réserves.

Le travail d’élagage pour la préparation de la transplantation de ce caroubier, n’a pas été excessivement agressif puisque l’exemplaire avait été taillé il fait non beaucoup d’années, entre 2-4 ans.

NaturClimb recommande de ne pas exécuter les travaux de transplantation dans ces cas dans lesquels le travail précité oblige à réaliser des élagages sévères pour équilibrer la partie aérienne avec le radiculaire.  C’est-à-dire les deux volumes (foliaire- radiculaire ou des feuilles – racines) qui seront limités par le pied qui réussit à se former dans l’extraction.

Ensuite nous parlerons des opérations dont la transplantation est composée.

Transplantation d’un Arbre

Les parties de la transplantation d’un arbre sont les suivantes :

  1. – La Pre-Transplantation
  • Planification
  • Protection de l’exemplaire, une maille serpillière ou similaire
  • Marquage de tous les arbres en les identifiant avec le nombre correspondant comme la planimétrie existante
  • Marquage de l’orientation du nord
  • Traitements phytosanitaires, un assainissement ou un élagage dans le cas d’être nécessaire.
  • Équilibre hydrique (usage d’anti-transpirant)
  • Arrose pour faciliter l’extraction
  1. – L’Extraction et le transport
  • Mesure la taille du pied de l’arbre, avec une hauteur minimale de 60 cm
  • Encepellonado dans un cas nécessaire
  • Extraction
  • Transport
  • Approvisionnement
  1. – La Plantation
  • Ouverture du trou de plantation, pour réduire le temps de plantation et le stress de la plante, sa profondeur s’adaptera à la taille du pied pour ne pas couvrir le cou de la racine et pour provoquer l’asphyxie du pied
  • Drainage et ventilation
  • Plantation: usage d’anti-transpirant et phytohormones pour développe le system racinaire
  • Ancrages
  • Mulches et fertilisation
  • Protection
  1. – La Post-transplantation
  • Maintenance des conditions du sol
  • Arrosage
  • Fume
  • Assainissement
  • Contrôle et suivi

Ensuite on détaille quelques considérations à tenir en compte pour la transplantation, et certaines opérations citées antérieurement.

Pour les palmacées, conserver le volume total de son système radiculaire n’a pas l’habitude de résulter une opération excessivement compliquée, mais pour les arborescentes oui.

Cependant et pour n’importe lequel qui est le cas, un flux léger d’eau est recommandé dans la base de l’arbre ou du palmier pour faciliter l’opération d’extraction.

En premier lieu, on peut trouver des certains cas avec racines pivotantes profondes qui empêcheront l’extraction de l’arbre, du cas dans lequel le travail est recommandé dans l’ensemble d’une grue et d’une machine excavateur simultanément et deux ouvriers comme minimum.

En deuxième lieu, le volume de terre à extraire peut s’ébouler, ce qui en ressortirait presque définitif pour le succès dans la survie du pied, dans tout cas se conseille l’usage d’une maille serpillière ou similaire, unie grâce à une maille de torsion simple qu’il soutient l’ensemble.

Comme une cape plus extérieure peut s’ajouter une maille anti-transpirante attachée à l’ensemble du pied. L’extraction semblera plus facile dans un sol sablonneux mais la formation du pied sera plus compliquée. Cette une raison est plus de succès de transplantation des palmacées.

Une solution est l’usage de machines adapté spécialement aux transplantations. Il comploterait cela il s’appelle OPTIMAL. Selon la taille du houppier de l’arbre, nous pouvons choisir jusqu’à une certaine limite (3 mètres de diamètre de pied), la circonférence du nouveau pied à se mettre en formation pour transplanter à l’exemplaire.

Le succès des transplantations dépend du volume formé du pied mais aussi de l’état du tronc et de branches pendant les opérations d’extraction, de déplacement et de plantation dans l’approvisionnement.

De manière que soit grandement important ne pas écorcer les arbres et réduire au maximum le nombre de branches partagées.

Pour cela il est très important que la grue soit assez lourde pour réaliser les travaux définis, mais que la taille du pied formé n’ait pas de volume exagéré et soit « maniable » pendant les travaux.

Tout de suite il faut réduire le système radiculaire (la réduction du pied de la terre à déplacer à la moitié), ce qui est obtenu en réalisant quelques fossés semi-circulaires à la moitié de la distance entre le bord de la projection orthogonale du houppier et du tronc.

Cela veut dire, qu’à une plus grande taille de houppier, à une plus grande taille de pied et par conséquent le plus grand tonnage de la grue à utiliser et le plus grand espace à occuper dans le camion, ce qu’il va compliquer et augmenter le prix des travaux de transplantation.

En résumé, les deux travaux (une réduction de houppier et une réduction de pied), ils tendent à réduire le volume de l’exemplaire pour pouvoir le manier mieux, le maniement correcteur et la réduction de la taille permettent de réduire le nombre de ruptures pendant le mouvement et les travaux préalables permettent cicatrise plusieurs petites blessures, ce qui réduit considérablement le stress qui se produit pendant le déplacement.

On conseille, donc, depuis NaturClimb trouver l’équilibre entre le volume de houppier et celui de pied de l’arbre, ce qui dans des certains cas, obligera à réduire grâce à des travaux d’élagage, le volume foliaire de l’arbre.

Dans le cas des palmiers, il se conseille que  une fois que sont extraits, toutes les feuilles sèches et fruits sont éliminés; et le houppier  recueillent grâce à une maille serpillière ou des tiges entrelacées pour protéger convenablement la feuille centrale encore fermée.

Cette opération se recommande la réaliser avant la charge dans le camion pour éviter la rupture de feuilles dans sa manipulation et qu’il s’introduise directement dans le trou de plantation de l’approvisionnement, en fixant avec piquets le tronc et en appliquant la phytohormone pour facilite la formation radiculaire avec un arrosage abondant.

Les directrices générales, à l’heure de transplanter des espèces arborescentes, sont:

  • Ne pas couper de branches de plus grand diamètre à 5 centimètres
  • Réaliser dans le possible travail d’éclaircissage
  • Être techniquement correcte dans l’angle de coupure, et dans le point d’insertion de la branche
  • Maintenir la structure de l’exemplaire
  • Maintenir un bon nombre de pousses de la même année
  • Les coupures importantes semi-terminales doivent être réalisées en laissant une tire – sève et dans le sens de celui-ci
  • Éliminer toutes ces branches qui après les opérations de transplantation sèchent

Les opérations de plantation doivent être réalisées en l’ordre suivant:

  • Ouvrir un trou avec une forme conique et avec une largeur un peu supérieure et avec la même hauteur du pied
  • Apporter et attaquer les terres nécessaires pour que l’exemplaire reste à la hauteur adéquate. On ne pourra pas sur enterrer l’arbre, le cou du tronc devra être à la même hauteur que le niveau du sol. Il est recommandé de fois, de marquer le niveau du sol avec peinture avant de procéder à sa transplantation
  • NaturClimb recommandent que les terres apportées soient plutôt sablonneuses et avec une haute contenue de matière organique. On pourrait définir l’usage de terres végétales sablonneuses
  • Planter l’exemplaire dans la même orientation qu’il avait. Tous les exemplaires devront être marqués dans son orientation du nord/sud avec une peinture
  • Retirer les protections du tronc
  • Tous les arbres devront être ancre sans abîmer le pied
  • Remplir le trou sans compactassions
  • Former le trou d’arrosage de plantation. Une mare devra se former avec une largeur peu supérieure à la taille du pied, ses bords devront avoir une hauteur minimale de 30 centimètres.
  • Arroser abondamment dans un premier arrosage, un minimum de 200 litres par pied.
  • On recommande que dans la base du trou de plantation est ajouté une cape de 10 ou plus de centimètres d’épaisseur de gravier, pour favoriser le drainage au cas où les terres ne sont pas sablonneuses ou argileuses.
Transplantation d’Arbres – Recommandations
Vota Nuestra Web Gracias!